L'église Saint Jean à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), située dans le quartier de la Rose des Vents, a subi des dégradations dans la nuit de lundi à mardi, signale le curé de la paroisse, Patrick Morvan.



« Ils sont entrés dans la sacristie, ont mis un peu le bazar, ont cassé, peut-être de rage, deux croix en bois toutes simples, et arraché une photo avec les deux papes (Jean-Paul II et Benoît XVI) », raconte le prêtre.

La cloison de la sacristie a aussi été endomagée. La communauté chrétienne locale est émue devant le vandalisme de ce lieu sacré, d'autant que le curé revendque une communauté très active. Il a reçu mrecredi matin la visite du préfet Christian Lambert.

« Je ne veux que ça dresse les uns contre les autres, mais qu'on continue à tisser des liens de fraternité », explique le prêtre.

Au début du mois, le 6 avril, des portes de l'église avaient déjà été fracturées, le tabernacle éventré (sans doute pour y prendre les vases sacré ?), et cinq micros ainsi que de l'argent se trouvant dans un tronc pour les bougies ont été volés. Selon le prêtre, ce sont les mêmes personne qui ont agi (bien que le premier acte semble purement crapuleux, quand le second visait bien les symboles religieux eux-mêmes).

« Ils doivent imaginer qu'on laisse plein d'argent dans l'église mais il n'y a rien à prendre, a-t-il dit. Si leur but est de voler, ils perdent leur temps. Dès la fin de l’office, on rembarque tout ! précise le curé. Cette fois, on ne sait pas par où ils sont entrés, on n’a pas trouvé trace d’effraction, précise le religieux. Peut-être ont-ils déverrouillé une porte lors de la messe du dimanche… »

« Au-delà des dégâts matériels et du vol, c’est le respect des personnes et des lieux sacrés qui est bafoué, souligne le père Morvan, alors qu’on essaye au jour le jour de tisser tous ensemble des liens de compréhension. »